Du signe

Mieux que les Égyptiens et les Chinois avec seulement 26 lettres de l’alphabet à retenir ?

Les majuscules, les chiffres, les accents, la ponctuation ; le code de la route, la notation musicale, mathématique, les symboles, les émoticônes, les logos et marques …

J’ajouterai les contours des pays et des régions sur une carte muette … les milliers de caractères spéciaux .. en veux-tu en voilà :

Maison des trois

  • Émile Zavie, La maison des trois fiancées, Neuvième édition, NRF Paris, Librairie Gallimard, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 3, rue de Grenelle, (VIme)
  • La maison des trois jeunes filles, par Elsa Trapani, collection Nous deux
  • Henri Deberly, La maison des trois veuves, NRF Gallimard
  • Francesco Jovine, La maison des trois veuves, traduit de l’italien par Soula Aghion, Chroniques Fayard
  • Lucie Rauzier-Fontayne, la maison des trois girouettes, Bibliothèque rose
  • Mon roman d’amour, La Maison des Trois Veuves

  • Corte – Rue Lubiacce – à droite, la maison des trois cents propriétaires
  • La Haute-Saône illustrée – Combeaufontaine – Le Monument et la Maison des Trois Empereurs
  • Paris – Faubourg Saint-Antoine – La Maison des Trois Siècles
  • Landerneau – La maison des trois piliers
  • Bourges – La maison des Trois-Flûtes
  • Beauvais – La Maison des trois Piliers

  • Genève – Maison des trois-rois et rue de la Corraterie
  • Maison des Trois Couronnes. rue St-Eloi 1853 – Disparue actuellement. Eau forte de A/ Potémont-Martial
  • Pontivy – Maison des « Trois Piliers » et Place du Marché
  • Montmarault – Maison des trois rois
  • Estérel – Maison forestière des trois-thermes
  • Beauvais – Maison des trois Piliers – Femmes Jenes gens Enfants – Vente directe du producteur à l’acheteur – À la belle Jardinière

  • Vallée de la Meuse – Nouzon – Rue et Maison des Trois Obus
  • Châlon-sur-Saône – La Maison des Trois Greniers
  • Narbonne – Maison des trois nourrices
  • Et … trois thés, trois ours, trois poissons, trois petits cochons, trois rois Laon, trois lacs, trois mages …

Médiagraphie : delcampe.net, Google

et Bing

Voir aussi : La Maison des Quatre

Collages (III)

– Ici une explication : c’est une conférence sur le climat dans la roseraie de la Maison blanche.

  • Voir aussi : Collages
  • Collages (II)

Bizarre (XIV)

Bien avant Instagram, on déformait les représentations.

– Ugolino-Lorenzetti, Calvary, 1340-60, Tempera on panel, 92 x 56 cm, The Hermitage, St. Petersburg

Pourquoi faut-il huit satyres pour s’émerveiller d’une anamorphose ?

– Vouet, Simon, Eight Satyrs Admiring the Anamorphosis of an Elephant, c. 1625, Red chalk, Hessisches Landesmuseum, Darmstadt

La conception de la porte montre une certaine considération pour les curieux.

– Bramer, Leonaert, The Curious Ones, 1655-60, Bush and gray ink, gray and brown washes on light brown paper, 391 x 560 mm, Museum Kunstpalast, Düsseldorf

Le départ du bobsleigh :

– Unknown icon painter, Cretan Transfiguration of Christ (detail), c. 1550, Egg tempera on wood, Ikonen-Museum, Recklinghausen

Lazare était cardinal :

– Unknown Spanish painter, St Lazarus between Martha and Mary, Panel Museo Lázaro Galdiano, Madrid

De belles cavernes avec quand même l’impression de deux yeux inquiétants au fond :

– Troyen, Rombout van, The Banishment of King Nebuchadnezzar, 1641, Oil on panel, 33 x 61 cm, Private collection

o0O0o

Collages

Aujourd’hui des collages.

ak-seal_1_lg

allouf

andreas-m.-wiese

aprraph1

difftart

dleh_10_001

The Travelling Companions 
*oil on canvas 
*65.3 x 78.7 cm 
*1862

gars_Diane_graces

Jakob_Ruf1

colla1colla2

  • Voir aussi : collages (II)

Marché Saint Pierre (XV)

– Vittoria, Alessandro, Doge Nicolò da Ponte, 1582-84, Terracotta, 100 cm with socle, Pinacoteca Manfrediniana, Venice

– Bronzino, Agnolo, Guidobaldo della Rovere, 1531-32, Oil on wood, 114 x 86 cm, Galleria Palatina (Palazzo Pitti), Florence

– Bronzino, Agnolo, Portrait of a Lady in Green, 1530-32, Oil on panel, 77 x 66 cm, Royal Collection, Windsor

– Bronzino, Agnolo, Portrait of Lucrezia Panciatichi, c. 1540, Oil on wood, 102 x 85 cm, Galleria degli Uffizi, Florence

– Bronzino, Agnolo, Portrait of Maria de’ Medici, 1551, Tempera on wood, 53 x 38 cm, Galleria degli Uffizi, Florence

– Cotes, Francis, Portrait of Maria Walpole, 1765, Oil on canvas, 109 x 136 cm, Private collection

v^v

I hate mondays (II)

046

 – DÜRER, Albrecht, St George on Horseback, 1505 (completed 1508), Engraving, 110 x 86 mm, Metropolitan Museum of Art, New York

 

pieta

 – Charonton, Enguerrand, Pietà de Villeneuve-lès-Avignon, c. 1460, Tempera on wood, 162 x 218 cm, Musée du Louvre, Paris

 

tihmboarhunx

 – Snyders, Frans, The Boar Hunt, 1650s, Oil on canvas, 172 x 239 cm, Art Gallery of New South Wales, Sydney

 

tihmtrm11f_1100

 – Medieval sculptor, French, Trumeau, 1120-35, Stone, Sainte-Marie, Souillac

 

pclpcl

adorati1

 – Bicci di Neri, Adoration of the Christ Child with the Young St John the Baptist (detail), Tempera and gold on poplar panel, Private collection

 

tumblr_oqq7gay6j91rqxd5ko1_1280

 – Ulmannus, Lilith, Eve and Adam in Buch der heiligen Dreifaltigkeit, Franconia ca. 1470, München, Bayerische Staatsbibliothek, Cgm 598, fol. 2r

 – Arnold Bocklin, Angelika, guarded by a dragon (Angelica and Ruggiero), 1872 (via butwhataneye.tumblr.com)

 

  • Médiagraphie : Web Gallery of Arts wga.hu
  • Voir aussi : I hate mondays

 

Éclipse

pracmarz

– Aventures de Tintin (via practicallymarzipan.com)

Des gens portant des bonnets péruviens ou des coiffes bizarres s’agenouillent, se prosternent, fuient mains aux tempes, courent bouche ouverte, cachent leurs yeux. C’est une éclipse de soleil. Le grand chef Inca sur un trône avec une coiffe vaguement pharaonique est lui-même stupéfait, proférant un point d’exclamation dans une bulle muette.

Hergé représente ainsi la réaction des indiens au signe que son héros, Tintin, vient de prédire dans le Temple du soleil.

Il n’en va pas autrement des peuplades caraïbes du XVIe siècle, aujourd’hui disparues, à qui Christophe Colomb, raconte-t-on, avait fait un chantage analogue pour s’assurer de leur aide en termes de provisions. Il se basait sur une table de prédictions et c’était l’éclipse de lune du 29 février 1504.

1187px-fra110460022i1

– Illustration représentant Christophe Colomb lors de ses années d’étudiant,un compas à la main, à l’université de Pavie en Italie. (via bnmanioc sur Wikimedia commons)

L’histoire ne se répète pas vraiment. Hergé a pu s’en inspirer mais … une civilisation décrite comme provenant des Incas, qui maîtrise le tissage, l’architecture monumentale, le soufflage du verre (c’est la suite des Sept boules de cristal), l’embaumement, comment ne connaîtrait-elle pas les jeux de la lune et du soleil ?

Best of

J’expose aujourd’hui quelques unes des oeuvres que je préfère. La date, le thème, l’école, le peintre importent peu. Il me faut ce je ne sais quoi dont on parlera encore dans quelques siècles.

pallas_a

– Parmigianino, Pallas Athene, c. 1539, Oil on canvas, 63,8 x 45,1 cm, Royal Collection, Windsor

pieta

– Charonton, Enguerrand, Pietà de Villeneuve-lès-Avignon, c. 1460, Tempera on wood, 162 x 218 cm, Musée du Louvre, Paris

pazzi

– Perugino, Pietro, The Pazzi Crucifixion, 1494-96, Fresco, 480 x 812 cm, Santa Maria Maddalena dei Pazzi, Florence

1deposi1

– Weyden, Rogier van der, Deposition, c. 1435, Oil on oak panel, 220 x 262 cm, Museo del Prado, Madrid

jupiter

– Loth, Johann Karl, Jupiter and Mercury at Philemon and Baucis, before 1659, Oil on canvas, 178 x 252 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienna

egypt

– Tiepolo, Giovanni Domenico, The Rest on the Flight to Egypt, 1752-53, Oil on canvas, 48 x 65 cm, Szépmûvészeti Múzeum, Budapest

44hoock

– Hooch, Pieter de, Interior with a Young Couple, 1662-66, Oil on canvas, 55 x 63 cm, Metropolitan Museum of Art, New York

^^

  • Médiagraphie : Web Gallery of Arts wga.hu

depoadepoa1