Le Saint-Esprit ne chôme pas, présent dans la prédication du Christ comme dans l’art religieux, tandis que le symbole de la colombe s’enrichit et se diversifie peu à peu.

  • Christianisme : St Esprit (suite)

3clement

– Mosaic artist, italian, View of the apse (detail), 1130s, Mosaic, San Clemente, Rome

Ici, les colombes signifieraient les douze apôtres.

pieta

– Master of the prodigal son, Pietà, c. 1550, Oak wood, 109 x 69 cm, National Gallery, London

2descent

– Tiziano, Vecellio, The Descent of the Holy Ghost, c. 1545, Oil on canvas, 570 x 260 cm, Santa Maria della Salute, Venice

ananias

– Restout, Jean II, Ananias Restoring the Sight of St Paul, 1719, Oil on canvas, 90 x 80 cm, Musée du Louvre, Paris

Ananias accueille St Paul et le guérit de sa cécité liée à une chute, origine de sa conversion.

06bardi

– Maso di Banco, Pope Sylvester Baptizes Emperor Constantine, c. 1335, Fresco, Cappella di Bardi di Vernio, Santa Croce, Florence

Le Saint-Esprit inspire Saint Grégoire (il lui chuchote à l’oreille) et tant d’autres et ensuite l’inspiration classique ne le lâche pas :

04sacra2

– Unknown master, german, Book cover, 850-1000, Ivory, Kunsthistorisches Museum, Vienna

2father1

– Pacher, Michael, Altarpiece of the Church Fathers, c. 1483, Wood, 212 x 200 cm (central), 216 x 91 cm (each side), Alte Pinakothek, Munich

Jérôme est en cardinal avec le lion qu’il soigne, Augustin l’évêque discute avec un gamin qui veut vider l’océan, montrant l’inanité des essais de compréhension de la Trinité. Grégoire le grand sauve Trajan du purgatoire et Ambroise l’archevêque écrit, tous inspirés divinement.

11immacu

– Tiepolo, Giovanni Battista, The Immaculate Conception, 1767-69, Oil on canvas, 279 x 152 cm, Museo del Prado, Madrid

29italia

– Miniaturist, italian, La Somme le Roy, 1340s, Manuscript (II. VI. 16), Biblioteca Nazionale Centrale, Florence

La Tempérance, debout sur un lion, porte six colombes, symboles des vertus.

 

  • Époque moderne : symbole ou platitude

pablo_picasso_dove_peace_print_14a

– Picasso, Pablo, peace dove (via .www.leninimports.com)

Le symbole de paix, avec la colombe portant un rameau d’olivier, provient peut-être de l’une des premières alliances, celle que Yahvé fait à Noé à l’issue du Déluge, mais le témoin n’était autre que l’arc-en-ciel : en tous cas, la peinture primitive ou classique n’en fait pas beaucoup usage. On s’est ensuite tourné vers l’innocence et toutes ces sortes de choses.

girlpige

– Pesne, Antoine, Girl with Pigeons, 1728, Oil on canvas, 76 x 61 cm, Gemäldegalerie, Dresden

On tombe dans la banalité avec des scènes de genre, ou dans le symbole trop appuyé.

g_doves

– Schadow, Ridolfo, Girl with Doves (Innocence), 1820, Marble, height 136 cm, Staatliche Museen, Berlin

dove2

– Munro, Alexander, Portrait of Eva Butler with Dove, 1850s, White marble relief, set in veined green marble frame, diameter 42 cm, Private collection

Médiagraphie : wga.hu

Voir aussi : Inconstante